Miri Regev poursuit son racisme contre les Arabes à travers la « loi de la loyauté dans la culture »

La ministre israélienne de la Culture, Miri Regev (Likoud), cherche à modifier la loi sur la culture et les arts, afin de permettre au ministère d’abolir ou de réduire les budgets des institutions culturelles, parallèlement à l’autorité actuelle du ministère des finances, afin de cibler les activités culturelles arabes dans l’intérieur palestinien.

La loi, appelée loi de « loyauté dans la culture », autorise les autorités israéliennes, réduction ou annulation du budget des institutions culturelles, selon les considérations de Regev dans leur application de la « loi Nakba ».

L’initiative Regev fait suite à l’incapacité du ministère israélien des finances, dirigée par Moshe Kahlon,   annuler ou réduire les budgets des institutions culturelles sur la base des lois de la « Nakba » et du « boycott ».

Check Also

Le Forum anti-violence condamne les tortures infligées aux femmes emprisonnées

Le Forum des ONG palestiniennes contre la violence à l’égard des femmes a condamné ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *