Rapport sur les droits de l’homme: La politique d’annexion progressive … de l’occupation à l’apartheid

Dans un récent rapport intitulé “L’occupation à l’apartheid”, le mouvement israélien “Paix maintenant”, le mouvement a passé en revue les changements les plus importants apportés au statut juridique des territoires palestiniens occupés (Cisjordanie) et des colonies dans lesquelles ils se sont établis au cours des dix dernières années, au cours desquelles Benjamin Netanyahu était à la tête du gouvernement israélien.

Le rapport soulignait que le point de départ était le changement de position du gouvernement israélien sur les avant-postes de colonies illégales, qui avait été exprimé dans sa réponse à la Cour suprême en mars 2011, Déclarant son intention de légitimer les avant-postes de colonisation situés n’importe où de la Cisjordanie, décision qui s’est traduite sur le terrain par la légitimation de plus de 35 avant-postes jusqu’à aujourd’hui.

Le gouvernement a mis en place une “commission Edmond” chargée de trouver des moyens de contribuer au développement des colonies de peuplement et de leurs avant-postes.

Ce changement a eu lieu sous le gouvernement actuel de Netanyahu, avec la nomination d’Ayelet Shaked au poste de ministre de la Justice et d’Effihai Mandelblit en tant que conseiller juridique. L’accord de coalition prévoyait notamment la création d’une équipe chargée de légitimer les avant-postes de règlement en juillet 2015.

Ayelet Shaked a également nommé l’avocat Amir Fisher, représentant d’une association de colonisation chargée de l’application des lois relatives à la construction et à la construction contre les Palestiniens, en tant que conseiller spécial des colonies.

Cette tendance a été couronnée par l’adoption par la Knesset de la loi de confiscation appelée “loi de règlement” visant à légitimer le pillage des terres palestiniennes par les colonies et les avant-postes.

Le rapport considère ces positions comme une brique supplémentaire dans l’annexion effective des territoires occupés à la souveraineté israélienne et dans la normalisation des colonies de peuplement et leur transfert de facto à une partie d’Israël sans déclaration.

Le rapport conclut que cette politique est le produit d’un gouvernement de dix ans dirigé par Netanyahu, qui a créé une atmosphère de pression sur le pouvoir judiciaire pour répondre aux demandes d’extension des colonies, de confiscation de terres et de réduction de la présence palestinienne dans la zone C.

Check Also

Des photo – des colons armés prennent d’assaut une zone archéologique près de Naplouse

Dans une manifestation, il est clair que la communauté de colons de la Cisjordanie occupée …