B’Tselem, contrairement aux déclarations de l’armée israélienne: Abdul Rahman Shteiwi, 9 ans, a été touché à la tête par une balle réelle sans menace.

L’enquête de B’Tselem a révélé qu’un soldat israélien avait tiré dans la tête un enfant de 9 ans alors qu’il jouait à l’entrée d’un village de Kafr Qaddum le vendredi 12 juillet, lors d’une manifestation hebdomadaire organisée par le village. L’enfant Abdul Rahman est la dernière victime de la politique de tir en fuite des soldats, qui utilisent également des balles dans des situations qui ne présentent aucun danger pour eux ni pour les autres.

Le rapport a confirmé que la blessure de l’enfant Shteiwi (9 ans) est une conséquence directe de la politique de tirs illégaux par l’armée d’occupation dans les territoires occupés, qui permet sans aucune justification de tirer sur des Palestiniens qui ne représentent aucun danger pour personne. Le rapport de B’Tselem indique que cette politique n’a pas changé malgré le fait que ses résultats mortels ont été confirmés, au cours desquels des dizaines de martyrs et des milliers de Palestiniens blessés ont été tués.

« Si cette politique ne change pas, il ne faudra pas longtemps avant que la prochaine victime ne tombe. » a-t-elle met en garde B’Tselem dans son rapport.

Check Also

 Les bulldozers israéliens ont détruit 27 dunums pour les Palestiniens à l’est du gouvernorat de Qalqilya en Cisjordanie

Dimanche 8 décembre 2019 Les bulldozers des forces d’occupation israéliennes ont démoli la zone de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *