قصي جعّار

Routine de violence Des soldats détiennent un enfant palestinien de dix ans pendant plus de trois heures

Qusay Ja’ar est un garçon de dix ans qui vit avec sa famille dans le quartier d’Al-Dhahr dans le village de Beit Ummar, au nord d’Hébron. Vendredi 18 octobre 2019, dans l’après-midi, Qusai aidait son père à décharger les débris de ciment du toit de leur maison. Une jeep militaire s’est soudainement arrêtée devant la maison familiale et quatre soldats sont sortis. Deux d’entre eux se sont avancés vers Qusai, l’un d’eux l’a attrapé, l’a traîné vers la jeep et l’a inséré en lui sans dire un mot.

Khitam, 29 ans, est la mère de Qusai et d’autres membres de sa famille ont tenté d’interférer, mais les soldats les ont poussés et les ont empêchés de s’approcher de Qusai. Les soldats ont lancé des gaz lacrymogènes et des gaz lacrymogènes alors que quelqu’un tirait un autre coup de feu en l’air.

Les soldats ont attaché la main de Qusai et lui ont bandé les yeux à l’intérieur de la jeep, puis ont laissé la jeep à un point militaire à l’intérieur de la colonie de Karmi Tzur, à environ 150 mètres de sa maison. Les soldats ont assis l’enfant à découvert sur une chaise dans une cour, et après plus de trois heures, les soldats ont relâché Qusai.

B’Tselem: La détention d’un enfant de dix ans, menotté et les yeux bandés, pour quelque durée que ce soit, était inacceptable. Le traitement reçu par Qusai, dix ans, s’inscrit dans la routine de contrôle et de répression imposée par Israël à tous les Palestiniens de Cisjordanie dans le cadre du régime d’occupation.

Check Also

Le rapport hebdomadaire sur les violations israéliennes dans le territoire palestinien occupé Du (06/02/2020 au 12/02/2020)

Le rapport hebdomadaire sur les violations israéliennes dans le territoire palestinien occupé Du (06/02/2020 au …