Au moins 21 Palestiniens ont perdu la vue à cause des tirs de l’armée d’occupation

Une enquête de B’Tselem a révélé qu’au moins 21 Palestiniens ont perdu de vue un œil au cours des deux dernières années alors qu’ils manifestaient pacifiquement près de la barrière frontalière de la bande de Gaza, et qu’un jeune de 16 ans a complètement perdu la vue.
La tragédie personnelle de chacun d’eux s’ajoute au bilan horrible des victimes de la force excessive utilisée par l’armée d’occupation:

• Plus de 200 martyrs.
• 8000 blessés avec des balles réelles.
• 2400 blessés par balles métalliques recouvertes de caoutchouc.
• Environ 3000 personnes ont été blessées par des bombes lacrymogènes.

L’utilisation de méthodes de dispersion pour des manifestations comme moyen mortel – qui peut tuer ou causer des blessures graves -(Balles réelles, balles en caoutchouc, bombes à gaz), c’est l’un des aspects de la politique de tir israélienne.Cette politique n’est ni légale, ni éthique, et exprime un mépris pour la vie et la sécurité des Palestiniens.Et tant qu’Israël continuera à suivre – malgré ses conséquences énormes – les tueries et les graves préjudices à la vie des Palestiniens continueront.

Check Also

Incitation et racisme dans les médias israéliens

Un article du journal israélien Yisrael Hume, rapporté dans le journal « Eyal Zessar » sur le …