Les forces d’occupation israéliennes retient des militants américains accusés d’avoir rénové un jardin pour enfants palestiniens près de Bethléem

Ha’aretz a rapporté que samedi 10 novembre, l’armée israélienne avait intercepté des dizaines de militants de gauche américains dans la zone « C », photographié leurs passeports et confisqué leur matériel. Les militants, membres des Amis des combattants pour la paix, se sont rendus dans le village de Jib al-Deeb, au sud de Bethléem, pour rénover le jardin adjacent à l’école. Quand ils ont quitté le village, ils ont été détenus pendant une heure et demie, sans raison apparente.

« Nous avons vu l’armée à notre arrivée. Nous étions deux groupes d’amis des combattants pour la paix aux États-Unis et un autre groupe de militants israéliens et palestiniens. Nous avons commencé à préparer la maternelle pour les garçons.   L’armée nous surveillait tout le temps de la colline opposée. Nous avons joué au football avec les enfants et nous avons préparé des sandwichs au houmous avec les enfants et avons mangé ensemble. C’était un merveilleux matin « . a déclaré Pat Schumann, la chef de l’organisation.

Elle a ajouté: « Lorsque nous sommes arrivés à l’autobus après le repas, les soldats nous ont arrêtés au carrefour et ils sont montés jusqu’à l’autobus et ont annoncé qu’ils effectueraient un (contrôle de routine). Ils ont notamment filmé tous nos passeports ».

Elle ajoute que « Ils ont agi de manière très irrespectueuse, ils ne nous ont pas permis de passer. Nous avons été retardés d’une heure ou d’une heure et demie et nous avons eu l’impression qu’ils nous harcelaient délibérément ».

Check Also

Le virus Corona révèle le racisme d’Israël et les politiques déloyales envers les Palestiniens

Un rapport au magazine Middle East Monitor incluait un rapport sur le racisme d’Israël et …