L’occupation israélienne a arrêté plus de (6500) citoyens en 2018

Selon des rapports sur les droits de l’homme publiés fin 2018, les forces d’occupation israéliennes auraient arrêté au moins 6 500 citoyens en 2018, dont 1 010 enfants et 133 femmes.

Le rapport a indiqué que l’occupation avait également arrêté au cours de l’année six députés au Conseil législatif palestinien et (17) journalistes, tandis que 912 personnes avaient été sous le coup d’une mesure d’internement administratif.

Ces informations ont confirmé que l’occupation s’était poursuivie au cours de l’année 2018 en vue de la détention arbitraire de citoyens dans le territoire palestinien occupé, le nombre de prisonniers dans les prisons de l’occupation, jusqu’à la fin de 2018, environ (5700), Dont environ (230) enfants, (55) femmes, environ (500) détenus administratifs, (19) journalistes, (8) députés, environ (700) prisonniers malades et (27) prisonniers détenus par les autorités d’occupation depuis la signature des accords d’Oslo En 1993.

Il a été signalé que le gouvernorat de Jérusalem était le plus susceptible d’arrêter en 2018, environ (1600) personnes, dont environ (400) enfants et environ (60) femmes.

Check Also

Les gangs de colons continuent leurs attaques contre les Palestiniens sous la protection de l’armée israélienne

Ils ont mis le feu à de vastes zones du village de Burqa Le jeudi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *