L’utilisation d’ordres militaires israéliens injustes pour réprimer les Palestiniens en Cisjordanie

Dans un rapport de Human Rights Watch intitulé “Sans droits depuis la naissance“, l’organisation internationale des droits de l’homme a déclaré que l’armée d’occupation israélienne avait privé des générations de Palestiniens de Cisjordanie de leurs droits civils fondamentaux, en s’appuyant régulièrement sur des ordres militaires émis depuis les premiers jours de l’occupation. Et la suspension continue des droits fondamentaux après plus d’un demi-siècle – sans aucun changement en vue – est une violation des responsabilités fondamentales d’Israël en vertu de la loi.

Le rapport indique qu’en août 1967, l’armée israélienne a publié un “Ordonnance militaire n ° 101”, qui incrimine la participation à des rassemblements de plus de dix personnes sur un sujet “qui peut être interprété comme un homme politique”, et la peine encourue est jusqu’à 10 ans d’emprisonnement. Après plus de 52 ans, l’armée israélienne continue de tenter d’emprisonner des Palestiniens sous le système de défense de 1945 et l’ordre militaire n ° 101 de 1967.

En 2010, l’armée israélienne a rendu “l’ordonnance militaire n ° 1651 et imposé une peine de dix ans de prison à quiconque “tente, oralement ou de toute autre manière, d’influencer l’opinion du public en (Cisjordanie) d’une manière qui affecte l’ordre public”.

Le rapport de l’organisation ajoute que les autorités d’occupation israéliennes vont plus loin et nient leurs obligations en matière de droits humains en Cisjordanie occupée. Y compris par le Comité des droits de l’homme des Nations Unies et la Cour internationale de Justice, qui, dans un avis consultatif de 2004, ont reconnu que le traité civil et politique international le plus important – le Pacte international relatif aux droits civils et politiques  – «s’applique aux actes Qu’un pays apporte en exerçant sa juridiction en dehors de son territoire “, ainsi que le droit de l’occupation.

Le rapport indique que l’armée israélienne devrait annuler les ordres militaires n°101 et n°1651 et cesser d’accuser les accusés dans le cadre du système de défense de 1945. Après 52 ans d’occupation, Israël devrait garantir l’ordre public et la sécurité publique d’une manière qui respecte, protège et met en œuvre les droits fondamentaux des Palestiniens.

Check Also

L’occupation démolit une maison palestinienne à Masafer Yatta, au sud d’Hébron

Hébron 13/06/2024 – Un nouveau crime commis par l’occupation visant à expulser les Palestiniens de …